des hommes et des femmes face à face

02 - Jésus avait-il besoin d'une femme ? Vivre en célibataire épanoui

I. Introduction

A. La perspective biblique et les redécouvertes du protestantisme

  1. "Lorsqu'un homme sera nouvellement marié, il ne partira pas à l'armée, et on ne lui imposera aucune charge ; il sera exempté pour raison de famille pendant un an et il réjouira la femme qu'il aura prise."
    Deutéronome 24.5.

  2. "Fais ta joie la femme de ta jeunesse."
    Proverbes 5.18.

  3. "Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme..."
    1 Timothée 3.2.

  4. L'accent porté sur le succès de la vie familiale a éclipsé la question du célibat.

  5. Actuellement, dans notre société, nous entendons souvent dire qu'une personne vivant seule a une vie "incomplète", et cette attitude se retrouve aussi dans l'église.
    1. Jésus avait-il besoin d'une femme ?
    2. Anna, dans le Temple, avait-elle besoin d'un mari ?
    3. Paul, le plus grand apôtre missionnaire, avait-il besoin d'une femme ?

B. 1 Corinthiens 7.1-2, 7

Ce message ne s'appuiera pas sur l'expérience d'une personne, mais sur la Bible qui parle pour toutes les situations, sachant qu'il n'y a pas en elle de place pour l'erreur...

"1 (Passons) à ce que vous m'avez écrit. Il est bon pour l'homme de ne pas toucher de femme.
2 Toutefois, à cause des occasions d'inconduite, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari.
7 Je voudrais que tous les hommes soient comme moi ; mais chacun tient de Dieu un don particulier, l'un d'une manière, l'autre d'une autre.
"

II. Le célibat est bon (7.1)

  1. Le contexte
    1. Paul répond aux questions que les croyants de Corinthe lui avaient adressées. Le chapitre 7 regroupe une série de réponses autour de plusieurs thèmes :
      1. Le bien fondé de la sexualité :
        1. La société était moralement corrompue, l'homosexualité, la prostitution, l'adultère et la polygamie étaient autorisés.
        2. Dans un tel contexte, des questions viennent à se poser : le sexe peut-il être pur ? un chrétien peut-il avoir des relations sexuelles ?
      2. Cette tendance négative vis-à-vis de la sexualité conduisait à valoriser le célibat, avec le risque de rabaisser le mariage, considéré comme peu spirituel.

    2. En fait, Paul ne place pas le mariage au-dessus du célibat, ni le célibat au-dessus du mariage. Ces deux situations ont des avantages et des inconvénients.

    3. Le célibat et la chute : comment Paul peut-il dire que le célibat est une bonne chose, quand Genèse affirme : "il n'est pas bon pour l'homme d'être seul" ? : le plan de départ était l'unité d'un couple, mais il a été modifié. A cause de l'égoïsme des cœurs, bien des relations ne se créent pas...

  2. Cinq avantages du célibat
    1. Moins de tensions face à la société
      "Voici donc ce que j'estime bon, à cause des calamités présentes: il est bon à un homme d'être ainsi."
      1 Corinthiens 7.26-27
      Ces calamités comportent le deuil, la maladie, les problèmes économiques, la persécution (cf. la fin des apôtres : Pierre crucifié, Jacques décapité ...). La vie contient des tourments qui sont difficiles pour un célibataire, et qui le sont encore davantage pour une personne à charge de famille.

    2. Moins de tensions personnelles - 1 Corinthiens 7.28
      1. En parlant du mariage, Paul annonce des "afflictions dans la chair".
      2. Deux pécheurs qui s'unissent, c'est deux fois plus de possibilité d'avoir des problèmes ! Les tensions personnelles sont très importantes lorsque l'on vit côte à côte pendant des années.
      3. De plus, il est difficile de bâtir une famille ; un proverbe chinois dit : "il est plus difficile de conduire une famille que de régner sur une nation".

    3. Plus d'opportunités pour Christ - 1 Corinthiens 7.29-32
      1. La Bible impose une lourde responsabilité à ceux qui font partie de la famille. Cela restreint nécessairement le temps et l'énergie disponibles pour le service en Christ.
      2. "Or, je voudrais que vous soyez sans inquiétude. Celui qui n'est pas marié s'inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur; et celui qui est marié s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme."
        1 Corinthiens 32, 33.
      3. "Si quelqu'un n'a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu'un infidèle."
        1 Timothée 5.8.
      4. Un célibataire a la possibilité de se consacrer plus pleinement à l'œuvre de Christ : passer du temps avec les gens, aider et aimer son prochain, se former et apprendre...

    4. Une plus grande famille - Ésaïe 54.1, 56.3-7
      1. "Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes plus ! Fais éclater ton allégresse et ta joie, toi qui n'as plus de douleurs ! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux que les fils de celle qui est mariée, dit l'Éternel".
        Ésaïe 4.1.
      2. Paul, "père" de l'église de Corinthe - 1 Corinthiens 4.14 - avait Timothée pour "enfant dans la foi" - 1 Timothée 1.2.

    5. Une plus grande récompense - Matthieu 19.29-30
      "Que l'étranger qui s'attache à l'Éternel ne dise pas : L'Éternel me séparera de son peuple! Et que l'eunuque ne dise pas : Voici, je suis un arbre sec! Car ainsi parle l'Éternel: Aux eunuques qui garderont mes sabbats, Qui choisiront ce qui m'est agréable, Et qui persévéreront dans mon alliance, Je donnerai dans ma maison et dans mes murs une place et un nom Préférables à des fils et à des filles ; Je leur donnerai un nom éternel, Qui ne périra pas. "
      Ésaïe 56.3-5.
      "Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel"
      Matthieu 22.30.

      Le mariage n'est que temporel, tandis que notre vie avec Christ et notre service demeurent éternellement.

III. Le célibat est dangereux (7.2)

  1. Le danger de l'immoralité
  2. Paul reconnaît toutefois un danger au célibat : l'immoralité, l'inconduite.

    1. L'inconduite, c'est vivre une sexualité pour soi-même, sans aucun engagement, en dehors du cadre pour lequel Dieu a créé la sexualité.

    2. Une sexualité déplacée nous entraîne dans le cycle de la destruction de soi, car nous nous retrouvons liés à des pratiques qui déshonorent Dieu, mais aussi qui détruisent l'autre car ce péché entraîne aussi d'autres personnes.

    3. Parfois, nous pouvons désirer une personne comme nous désirons un objet, pour ensuite l'abandonner : cf. 2 Samuel 13.2, 6, 10-14, puis 15.

    4. "Chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui..."
      2 Pierre 2.19
      "que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal exempt de souillure. Car Dieu jugera les débauchés et les adultères."
      Hébreux 13.4.

  3. Les remèdes de l'immoralité
  4. Suggérons quatre remèdes de prévention :

    1. Entretenez une relation transparente avec une personne de même sexe. Dietrich Bonhoeffer a dit qu'un célibataire "avait besoin d'un autre Chrétien pour lui partager la Parole de Dieu".

    2. Entretenez des relations fraternelles avec un groupe de célibataires Ce groupe peut répondre à un besoin social, d'appartenance, un besoin de partage, d'expérience vécue.

    3. Ne faites rien pour chercher à séduire
      1. Les femmes et leurs vêtements : un homme est essentiellement stimulé par ce qu'il voit, d'où les appels répétés dans la Bible pour que l'homme prenne garde à la manière dont il utilise sa vue (Matthieu, Proverbes, etc...)
        "De même aussi, que les femmes vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, se parent, non pas de tresses, ou d'or, ou de perles, ou de toilettes somptueuses, mais d'oeuvres bonnes comme il convient à des femmes qui font profession de piété."
        1 Timothée 2.9-10.
      2. Les hommes et leur toucher : un climat séducteur est facile à créer par le toucher, par des paroles pleines d'attention, mais sans aucun engagement.

    4. Soyez assurés que nos pulsions ne sont pas toutes-puissantes
      1. L'homme n'est pas un animal ; il peut gérer les instincts et les désirs - normaux - de la sexualité.
      2. Des multitudes de célibataires chrétiens de toute époque ont prouvé la suffisance de Dieu dans ce domaine. Il a promis de répondre à nos besoins et Il honore sa Parole. Si nous cherchons la satisfaction en Lui, nous la trouverons. Ce ne sera pas nécessairement facile, mais qui a dit que le vie chrétienne serait facile ? Le badge de Christ était une croix.
      3. Pourquoi vivre seul ? Il n'y a aucune réponse à cette question. Mais Jésus Christ est Seigneur de notre vie. Croyons en la souveraineté de Dieu et acceptons le célibat de Sa main. Il aurait pu diriger notre vie autrement, mais Il n'a pas choisi de le faire. En tant qu'enfant, nous devons avoir confiance en Son amour et Sa sagesse.

IV. Le célibat est un don

  1. Le verset 7 parle du célibat comme d'un don.

  2. "Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne."
    Matthieu 19.12.

  3. Certains sont célibataires de choix. D'autres le sont parce qu'aucune occasion valable ne s'est présentée ("Mieux vaut un morceau de pain sec, avec la paix, Qu'une maison pleine de viandes, avec des querelles" - Proverbes 17.1.)

  4. Si cela est la volonté de Dieu, allez-vous céder dans votre cœur ? Ne vaut-il pas mieux abandonner l'idée d'un "dû" plutôt que de vivre dans une attente toujours plus frustrante ?
    1. Oui, il faut du courage pour affronter le célibat,
    2. mais il en faut aussi pour affronter la maladie, pour bâtir une famille, pour faire face à un péché tenace.
    3. Dieu rend ses enfants capables de vivre ce qu'Il leur demande de vivre. Allez-vous Lui faire confiance ? Avez-vous besoin de baisser les bras ? Ne vaut-il pas mieux demeurer dans une disposition paisible que de tenter un bras de fer avec Dieu ?

V. Conclusion

  1. Faire face
    1. Le renoncement
      Acceptons la volonté de Dieu. Nous pouvons vaincre des pulsions auxquelles nous avons l'habitude de donner beaucoup de place.

    2. La consécration
      Ce qui demeure, ce n'est pas le mariage, mais seulement ce qui est en Christ.
      "N'aimez pas le monde ni ce qui est dans le monde ; si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui."
      1 Jean 2.15.
      "Le monde passe et sa convoitise aussi, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement."
      1 Jean 2.17.

  2. Une épouse célibataire
  3. Jésus répondit à une femme qui s'était mariée quatre fois :
    "Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerait, n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerait deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque que dans la vie éternelle."
    Jean 4.13-14.

    Celui qui désaltère, c'est Jésus-Christ. C'est Lui seul qui est capable de combler, de satisfaire votre vie.
    Désirez-vous être désaltéré par Christ ?

Pour votre rélexion ...

  1. Cherchez-vous à valoriser plutôt le célibat ou plutôt le mariage ? Pourquoi ?
  2. Profitez-vous de votre célibat pour vous consacrer plus pleinement à l'œuvre de Christ (passer du temps avec les gens, vous former et apprendre, ...) ?
  3. Réussissez-vous à préserver des relations pures avec les personnes du sexe opposé ou vous laissez-vous emporter par vos pulsions ?
  4. Quelles sont les difficultés, les souffrances occasionnées par votre condition de célibataire ? Comment comptez-vous y faire face ?
  5. Avez-vous décidé de remettre votre vie, votre célibat entre les mains de Dieu ou préférez-vous combattre contre lui ?