Bible et sexualité

8 - D´une mère à ses enfants (1 Thess. 2.7b-10)

 

Introduction

Une artiste parle de maternité…

Claire Gautier présente deux de ses oeuvres exprimant la maternité…

Le premier aspect que j'ai cherché à exprimer sur la maternité, c'est le caractère enveloppant. Une mère à la fois très protectrice, généreuse, nourricière. L'ensemble présente des tonalités de couleurs chaudes, des lignes courbes pour suggérer une atmosphère pleine d'amour et de douceur. En même temps je ne souhaitais pas représenter une mère repliée sur elle-même dans une relation exclusive avec son enfant; mais une mère ouverte au monde qui l'entoure et surtout à l'écoute de Dieu, en relation avec lui. Enfin ce qui est rassurant pour une mère chrétienne, c'est de savoir qu'elle est elle-même sur le coeur de Dieu, portée et sous son regard. Elle a en quelque sorte à sa disposition un capital amour dans lequel elle peut puiser, d'où le caractère enveloppé de la mère qui se trouve à son tour portée par la composition. Dans cette peinture, la relation de l'enfant avec Dieu passe par la relation que la mère peut avoir avec Dieu.

 

La seconde peinture présente un léger décalage dans la composition. J'ai cherché à exprimer une mère qui ne garde pas l'enfant pour elle-même, qui ne l'enferme pas mais qui devient tremplin pour l'enfant petit à petit plus autonome. Or le voeu le plus cher d'une maman qui a une relation personnelle avec Dieu n'est-il pas que son enfant développe à son tour une relation personnelle et autonome avec Dieu  ?

L´importance d´une mère

Une mère écrit à sa société d´assurance…

Vous me dites que d´après le code civil, je suis responsable des bêtises de mes enfants. Si c´est vrai, les personnes qui ont écrit cela ne doivent pas avoir, comme moi, neuf enfants à surveiller. (Grand bêtisier des déclarations d´accident : Jean Chèvre et Sulpice)

Dans l´Ancien Testament, et contrairement aux cultures environnantes, les femmes et les mères ont un poids social reconnu. Il n´était pas question de penser que seuls les pères avaient droit au respect :

Dans le passage que nous lirons, l´apôtre Paul compare son ministère à celui d´une mère ! De ces propos, que Dieu a inspirés, nous pouvons comprendre les éléments clés de ce qu´est une mère dans la Bible.

Lecture : 1 Thess. 2.7b-10

7b Mais nous avons été pleins de douceur au milieu de vous. Comme une mère prend soin de ses enfants,  8 nous aurions voulu, dans notre tendresse pour vous, vous donner non seulement l´Évangile de Dieu, mais encore nos propres vies, tant vous nous étiez devenus chers. 9 Vous vous rappelez, frères, notre travail et notre peine : nuit et jour à l´oeuvre, pour n´être à charge à aucun de vous, nous vous avons prêché l´Évangile de Dieu10 Vous êtes témoins, et Dieu aussi, que nous nous sommes comportés d´une manière sainte, juste et irréprochable envers vous qui croyez.  "

Paul fait un tour d´horizon de la responsabilité des parents. Au verset 7 il est question d'une mère nourricière, et au verset 11, Paul passe au père (" Vous savez aussi que nous avons été pour chacun de vous ce qu'un père est pour ses enfants ").

Une femme bienveillante (2.7b-8)

Les deux premiers versets évoquent la bienveillance d´une mère. C´est l´une des plus belles attributions de la maternité. La chaleur humaine.

Notre texte décrit la bienveillance d´une mère en trois qualificatifs.

La douceur

7b Mais nous avons été pleins de douceur au milieu de vous. "

Ce terme " douceur " n'est utilisé que deux fois dans la Bible.

Pas seulement elle d´ailleurs. 2 Tim. 2.24 nous dit que les serviteurs de Dieu doivent aussi posséder cette qualité. Ce texte nous permet de mieux cerner ce que Paul veut dire par là : " Or il ne faut pas que le serviteur du Seigneur ait des querelles. Il doit au contraire être affable envers tous, avoir le don d´enseigner et de supporter "

Le soin

Comme une mère prend soin de ses enfants, "

Autre aspect de la maternité, une mère prend soin de ses enfants. Elle est mère nourricière, et nourrit ses propres enfants. Un mot qui veut dire : ‘chauffer, réchauffer´

Une mère prend soin. Elle garde précieusement le fruit de ses entrailles.

La tendresse

8 nous aurions voulu, dans notre tendresse pour vous, vous donner non seulement l´Évangile de Dieu, mais encore nos propres vies, tant vous nous étiez devenus chers. "

Enfin, troisième caractéristique, une mère authentique se manifeste par sa tendresse. Une tendresse qui va jusqu´au sacrifice de la vie.

Une femme consacrée (2.9)

9 Vous vous rappelez, frères, notre travail et notre peine : nuit et jour à l´oeuvre, pour n´être à charge à aucun de vous, nous vous avons prêché l´Évangile de Dieu. "

Non seulement Paul voulait donner l'Evangile, mais en plus, il était prêt à donner sa vie pour les personnes à qui il parlait. Pour donner l´équivalent, il était apôtre la journée, et travailleur la nuit pour soutenir cette oeuvre. 1 Cor. 9 explique pourquoi l´apôtre avait décidé de ne pas user du droit d´être rémunéré pour son ministère.

Etant prêt à sacrifier son existence pour le bien de ses enfants spirituels, il fait là le travail d´une mère. Il n´y a que des mamans pour réaliser l´exploit de la constance de l´effort ! Les mamans de jeunes enfants travaillent plus que des ouvriers du bâtiment, et ce n´est pas peu dire ! Ce que j´entends le plus des mamans c´est que leur tâche n´est jamais achevée, et que c´est un boulot 24h/24h ! Il faut féliciter les mamans, c´est une dure tâche…

La consécration à la maternité est essentielle pour le développement des repères d´un enfant. Si la société actuelle vise à minimiser les différences entre les rôles d´un père et celui d´une mère, ce n´est pas la perspective de Dieu. Voici quelques passages pour s´en convaincre :

Le travail de maman est un travail noble & exigeant. L´attachement à ses enfants et le règne sur son foyer est un appel clair de la Bible. Bien entendu, cela invite à la question : être une mère chrétienne est-ce compatible avec une activité professionnelle  ? La réponse est contrastée. On ne peut pas, me semble-t-il répondre par un " oui " catégorique ou par un " non " catégorique. La femme idéale décrite en Proverbes 31 possède une activité lucrative. Elle est manager d´une exploitation familiale. Le verset 16 dit : " Elle réfléchit à un champ, et elle l'acquiert; Du fruit de son travail elle plante une vigne. "

Quatre facteurs doivent être considérés pour répondre :

  1. La nécessité
    • Parfois, il n´y a pas le choix. Une mère qui travaille suite au divorce ou au chômage ou au décès de son mari ne doit évidemment pas se sentir coupable le moins du monde d´être dans la vie active.
    • Elle doit en cela compter sur le fait que Dieu est " le père des orphelins, le défenseur des veuves… " (Ps. 68.5) et que si elle doit abandonner la journée ses enfants entre les mains d´autres personnes, que Dieu saura garder les siens.
  2. L´âge des enfants
    • Les enfants nous sont prêtés pour de courtes années. L´influence d´une mère se fait essentiellement avant 7 ans, et encore pas mal pendant les 10 années suivantes. Après, c´est globalement terminé. Pendant ces années cruciales, l´enfant va observer son monde et développer un modèle de la vie.
    • Quand les enfants doivent aller à l´école, une mère peut plus facilement renouer avec une activité professionnelle notamment si les horaires lui permettent d´être présente très vite après. Car l´éducation d´un enfant se fait surtout dans le quotidien des discussions, dans les conflits gérés à l´école, les pressions qu´il subit, etc.
  3. Le type de carrière
    • Certaines carrières me semblent clairement prohibées pour une mère de jeunes enfants. Celles qui entraînent des déplacements fréquents ou de longue durée, sont de nature à séparer l´enfant de ses attaches maternelles. 
    • Ce qui, pour nous parents, doit nous encourager dans le choix d´une formation / profession pour nos filles. Il est des activités ‘flash´ dans le monde qui sont une catastrophe pour la famille.
  4. L´influence du foyer
    • Si une mère doit être la despote bienveillante de sa maisonnée, son leadership exige beaucoup de discernement. Le bien-être d´un foyer est le fruit d´un équilibre subtil.
    • Si le désordre moral du monde pénètre dans la maison parce qu´il n´y a pas de digue pour la contenir, et personne pour l´observer, c´est tragique. 
    • Et que dire de l´influence spirituelle  ? Ce ne sont pas les travailleurs sociaux qui prieront avec votre enfant pour l´aider à résoudre certains problèmes
  5. Les capacités personnelles d´une femme
    • Chaque individu a des capacités différentes. Certaines femmes sont mieux organisées que d´autres pour tout gérer.
    • Il n´y a pas de honte à réaliser les limites que l´on a et que toutes ne peuvent mener tout de front avec autant de capacité.

Permettez moi d´ajouter quelques remarques :

  1. Qui éduquera nos enfants  ?
    • Si une mère met ses enfants dès 6 mois à la crèche, qui va les élever  ? Quelles sont les valeurs qu´il aura  ? Comment apprendra-t-il à gérer le mensonge, la colère, la peur  ? Comment développera-t-il le respect de ses parents, et la sécurité de leur présence  ? Quelle image se forgera-t-il du couple  ?
    • Surtout que le personnel encadrant n´a pas toujours une très haute vue de sa vocation. Une personne travaillant dans une crèche m´a raconté que les discussions des animateurs étaient très ‘ras la ceinture,´ et cela, devant les enfants.
    • Et que dire de l´éducation par l´exemple  ? Les coups de gueule dans les crèches entre personnes agressives, la notion de ‘fiche moi la paix´ comme règle de base à la relation enfant / adulte.
  2. Qui aimera nos enfants  ?
    • Une femme docteur, professionnellement active, avait répondu à l'appel de son enfant, qui dormait et qui avait de la température. "Maman, maman" ; "Je suis là" ; "Non, l'autre maman". Cette femme a démissionné dans la semaine...
    • Une émission sur France-Info affirmait que les doudous ont fait leur apparition lorsque les mamans ont commencé à travailler.
    • Un psy genevois du nom de Jean Piaget s'est beaucoup intéressé au développement de l'enfant :
      "des substituts maternels n'ont aucune conséquence dans les premiers six mois de la vie. Mais sur le plan social, la mère est spécifiquement nécessaire à partir du septième mois. Le nourrisson aura besoin de sa propre mère pour son sens de la sécurité et son sens social, ou l'on constatera un dommage émotionnel et intellectuel (de degré divers)"
  3. l'expérience montre que tout est fini lorsqu'un enfant atteint six ans
    • Je ne veux pas minimiser l'impact de la grâce de Dieu. Il semble cependant qu'un adulte ne soit que le prolongement de l'enfant de 6 ans qu'il était. Sa structure émotionnelle, intellectuelle, est largement établie.
    • Les Jésuites avaient coutume de dire : " donnez nous un enfant jusqu'à 7 ans, et nous l'aurons gagné ! "
    • Un journal médical écrit : "L'homme qui atteint l'âge adulte avec le sentiment que la vie a été douce pour lui, voudra rendre de cette douceur à la vie". L'auteur de l'article ajoute "Je recommande très fortement à celles qui parmi vous sont des mères au travail de quitter votre emploi, surtout si vos enfants sont toujours en bas âge. N'ayez pas peur de priver vos enfants de biens matériels si vous pouvez vous donner vous-mêmes à eux à la place."
  4. l'éducation a lieu quand c'est le moment selon les enfants...
    • L'après école est le moment favori d'échange entre une mère et ses enfants. Il y a le stress, et les luttes de la journée, les blessures, les questions, les contre-valeurs à fournir. Qui sera là si maman travaille ?
    • Repensez à la citation ci-dessus : "Lorsqu'ils ont un grave problème, 34% préfèrent d'abord en parler à leur mère, 34% à un(e) ami(e)". Préférez-vous que leurs amis donnent les réponses à leurs questions  ?
  5. L'occasion d'influencer vers Christ nos enfants et leurs amis.
    • Etre mère est déjà une opportunité missionnaire. Je suis impressionné des échanges qui ont lieu à l'école, entre mères.
    • Offrir un goûter et une histoire biblique (avec l'accord des parents), c'est facile - et cela peut sauver des vies.
    • Les enfants qui voient leur maman prier ou lire la Bible seront marqués. John Wesley raconte que sa mère avait 9 enfants et qu´elle retournait son tablier sur sa tête pour prier !

Alors il est évident que cela doit être une décision personnelle et parentale. La présence d´une mère au foyer contrainte d´y rester serait une torture mentale inacceptable et indigne d´un foyer chrétien, évidemment.

Je termine cette section avec la citation d'une mère :

"Le sens le plus important à la fonction maternelle se trouve dans le fait que j'ai l'opportunité de bâtir un être humain.

Des professions entières sont dévouées à aider les gens. Docteurs, psychologues, enseignants, éducateurs ne sont que quelques-uns parmi tous ceux qui consacrent leur vie au développement des êtres humains, particulièrement les jeunes. Parfois l'impact de ces professions sur un individu est énorme, mais le plus souvent cela est dilué par les exigences d'une multitude de personnes dont il faudrait s'occuper.

Par contraste, j'ai le privilège, en tant que mère, d'accomplir toutes ces fonctions avec un impact énorme, sur une seule vie. J'aide ce petit bout  de chou à grandir pour devenir une personne mûre, quelqu'un qui pourra faire face à la vie, et qui aura quelque chose à donner à son prochain. Ainsi je contribue de façon permanente au développement d'une vie, tout comme aux générations futures."

[Judy Down Douglass, What can a mother do ? p. 21-22.]

Une femme pieuse (2.10)

10 Vous êtes témoins, et Dieu aussi, que nous nous sommes comportés d´une manière sainte, juste et irréprochable envers vous qui croyez. "

Le dernier élément que Paul mentionne, avant de comparer son travail à celui d´un père (v. 11) est l´exemplarité de la vie spirituelle d´une mère. Trois adjectifs sont utilisés :

Paul parle ainsi du ministère qu´il a eu dans la ville de Thessalonique. Il s´est comporté comme une mère qui vit dans l´espoir que sa propre piété soit transmise à ses enfants. Comme Paul voulait que sa vie soit transmise dans l´Eglise.

On trouve plusieurs exemples de mères pieuses, servant Dieu et ayant un impact puissant dans la vie de leurs enfants, et par leurs enfants, dans la vie de nombreuses autres personnes.

Il était une fois une femme bourgeoise d´Algérie.

Elle vivait au 4e siècle de notre ère et était devenue chrétienne. Son mari était riche et bon vivant. C´est-à-dire assez immoral à cette époque. Il restera païen jusqu´à peu avant sa mort. Cette femme avait un fils brillant, 1er à l´école et qui fit des études d´avocat. Il devint un maître d´éloquence, qui se moquait de la foi chrétienne et en fait combattait les chrétiens dans des débats publics. Ce jeune homme se vautrait aussi dans l´immoralité. Il enchaînait les filles et les joies de la liberté…

Parallèlement, sa mère priait. Pendant 9 ans, elle versa des larmes abondantes pour son fils, suppliant Dieu d´intervenir. 9 ans. En fuite, le jeune homme rencontra Ambroise, l´évêque de Milan, très réputé pour la puissance de sa foi, et le jeune homme brisé par le poids de la culpabilité, la vanité de sa vie, se tourna vers Jésus-Christ.

Monique était le nom de sa mère. Augustin, celui de son fils, qui devint le penseur chrétien le plus important de la chrétienté de son temps, et dont l´influence se fait encore sortir dans quelques branches de l´Eglise.

Ce n´est pas l´éducation de Monique qui est exemplaire — son histoire montre plusieurs problèmes. Mais c´est sa concentration sur l´aspect spirituel de sa mission. Elle était si concentrée sur cela que 9 jours après la conversion de son fils, elle affirma ne plus avoir de raison de vivre, et expira.

Plus récemment, pendant la guère entre la Finlande et l´URS...

7 soldats russes furent capturés et condamnés à mort par l´armée finlandaise. La veille de leur exécution, l´un des soldats se mit à chanter " Assurés, dans les bras de Jésus. " Lorsque les autres lui demandèrent pourquoi il chantait se chant, il dit qu´il avait fait un songe où il entendait sa mère chanter ce chant. Elle était chrétienne, mais lui, avait rejeté son salut. Il témoigna donc qu´il avait demandé à Dieu de lui pardonner ses fautes et de lui permettre d´accéder à sa présence. Tous les prisonniers, et même les gardes étaient émus et certains se tournèrent vers le Christ et passèrent le reste de la nuit à prier, confesser, chanter, et à parler de choses spirituelles. Le matin, juste avant d´être exécutés, ils demandèrent l´autorisation de chanter une dernière fois.

        Au moins un des 7 soldats russes se convertit. L´officier finlandais chargé de l´exécution dit : " Ce qui se produisit dans le coeur des autres, je ne sais pas, mais j´étais un homme transformé dès cette heure. J´avais rencontré Christ par l´un de ses plus jeunes et magnifiques disciples, et j´avais compris suffisamment que moi également je pouvais être à Lui.

Quelques remarques :

Choisir la féminité

Une mère transmet à ses filles un modèle très clair de féminité. Vous vous souvenez des marques de la féminité  ? Une femme…

L´intention de Dieu

Une vraie femme complète l´homme (Gen 2.18a)
Une vraie femme campe devant l´homme (Gen 2.18b)
Une vraie femme se laisse unir à son mari (Gen 2.24)
Une vraie femme est sûre de son identité (Gen 2.25)

Les tendances avec la chute

Une femme tend à être sensible au mensonge (Gen 3.1-5)
Une femme tend à regarder à ce qui lui manque (Gen 3.6a)
Une femme tend à influencer son entourage (Gen 3.6b)
Une femme tend à excuser ses fautes sur son environnement (Gen 3.13)
Une femme tend à l´ambiguïté devant sa famille (Gen 3.16)

La préparation à la vie de couple se fait à ce niveau. Les propos qu´une mère tient du mari en présence de ses enfants deviennent un modèle très puissant pour les filles et également pour les fils.

Choisir la maternité

Tout comme être homme & père, être femme et mère n´est pas toujours naturel. Cela implique un choix qui peut être douloureux, ou qui peut s´inscrire en contraste avec la société du moment. Ce qui me frappe, c´est de voir aujourd´hui que l´enfantement est de plus en plus considéré à l´équivalent de l´adoption d´un animal domestique.

Dieu a institué un droit de l´enfant : avoir un père qui sera un pôle aimant et ferme, et avoir une mère qui sera un pôle chaleureux et pieux.

Ambiance & attitude du foyer

Vous connaissez l´adage : quand maman n´est pas contente, personne n´est content ! Une mère donne le ton du foyer. Un foyer sera joyeux souvent en fonction de la joie de la mère. Un foyer sera mécontent souvent en fonction du mécontentement de la mère. Un foyer sera inquiet souvent en fonction de l´angoisse ou de l´inquiétude de la mère.

Pères, mères & sexualité…

Rapprochons maintenant ce que nous avons vu du rôle d´un père la semaine dernière et du rôle d´une mère ce matin pour évoquer le thème de notre série : Bible & sexualité. En tant que parents chrétiens, que devons-nous aborder  ?

La règle essentielle me semble être : soyez les premiers à parler de ce sujet avec vos enfants. Quand je vois comment les copains de classe, ou comment la télé aborde ce thème, on est à des années lumière de ce que la Bible dit. Moi je veux que mes enfants aient une vision belle et vraie de ce sujet.

Je vous encourage à reprendre cette série sur Internet ou avec les K7 pour établir pour chacun de vos enfants, un plan de communication, en fonction de sa personnalité (prude ou très ouverte) pour enseigner les choses que Dieu pense.

Dieu, consolateur

Cf. Dieu & mère, Alice Gray (ed.) Histoires qui touchent le cœur, Vol 2 « Tout Seul, » p. 19 ... [Partie prochainement disponible (note du webmaster)]

Esaïe 66:13  " Comme un homme que sa mère console, Ainsi moi je vous consolerai ; vous serez consolés à Jérusalem. "